Un reportage du collectif Union urbaine NILTON DE BAHIA, UNE VIE AU RYTHME DE JAH : http://unionurbaine.com/nilton-de-bahia-une-vie-au-rythme-de-jah/. “Malgré les restrictions qui l’ont empêché de fêter la musique avec un public dansant au rythme de son imposant « mur de son », Nilton de Bahia a quand même tenu à nous ouvrir les portes du Tropical Club, son antre sacrée. Rencontre haute en couleurs avec celui qui continue de tenir le pavé en plein centre-ville de Montpellier, depuis 18 ans“.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.