Séminaire du 30 novembre 2019

«Pratiques et lectures croisées autour de nos méthodes de l’égalité»

Le prochain séminaire des Fabriques de sociologie se tiendra le samedi 30 novembre 2019 de 9H à 18H à l’Université Paris 8 – Saint-Denis en salle J102 (bâtiment J., 1er étage, plan ci-dessous).

Au plaisir de vous y rencontrer nombreus.e.s

*

Présentation de la séance du 30 novembre

Les Fabriques de sociologie se présentent comme :

« un espace de recherche en sciences sociales qui associe des acteurs d’horizons différents (sciences sociales, militantisme, architecture, intervention sociale, littérature, activisme, éducation, santé…) dans la perspective d’une recherche critique en capacité de lutter contre toute forme de discrimination, de renforcer la capacité à agir des minoritaires et des dominés et de promouvoir une « méthode de l’égalité » en termes de coopération, de démocratie radicale et d’autonomie ».

Pour faire écho à cette perspective, nous proposons, le 30 novembre prochain, de ré-ouvrir l’année avec quelques questions de départ pouvant faire écho aux expériences de chacun·e : 

Comment les espaces de recherche formels ou informels auxquels nous participons (université, éducation populaire, instituts de formation, initiatives autonomes, groupes affinitaires, etc.) renforcent-ils ou non la capacité à agir des groupes et personnes minoritaires ou minorisé·e·s ?

Quelles sont nos pratiques d’inclusion, nos méthodes de l’égalité ? 

Est-il possible de favoriser des devenirs minoritaires à partir d’une condition majoritaire ? 

Que peut être ou pourrait être une recherche « alliée » ou « en position d’allié·e » ?

Cette journée prendra une forme légèrement différente des précédents rendez-vous du séminaire national des Fabriques de sociologie. Elle s’appuiera sur une démarche d’entrainement mental* et prendra la forme d’ateliers parmi lesquels chacun·e pourra choisir, en fonction de ses envies.

Chacun de ces ateliers permettra de récolter des données factuelles et sensibles, contribuant à constituer une problématisation plus riche des enjeux liés à nos collectifs.

Pour reprendre les mots d’Isabelle Stengers et Vinciane Desprets (Faiseuses d’histoires, 2011) :

« […] nous considérons que chacune des réponses constitue une version du problème que nous proposons ; nous faisons donc le pari de la multiplicité, à composer, contre la mise en scène de contradictions et de posture de jugement.» ( p. 91)

Or, cette multiplicité ne signifie pas consentir à toute relativité des points de vue, mais bien d’opérer ensemble une construction du réel plus complexe, au service d’une analyse des rapports de pouvoir et de domination symbolique que nous croisons dans nos existences.

* Afin de mieux comprendre le monde dans sa complexité, l’Entrainement mental invite à diviser les opérations mentales que nous opérons, pour éviter de sauter vites aux fausses conclusions, aux fausses solutions ou à tenter de résoudre des problèmes (mal ou trop vite) formulés. Notamment, l’Entrainement mental nous invite à prendre des temps distincts pour identifier et distinguer : 1) les faits ; 2) les problèmes ; 3) les explications / la contextualisation et les éléments de compréhension ; 4) Les pistes de solutions.


Au programme de la journée :

9h : Accueil et installation de la salle

Un espace salon et documentation sera organisé, vous invitant à prendre un thé, un jus, un café…et à feuilleter livres, extraits de lecture choisis, podcasts et vidéos liés aux enjeux de la journée. N’hésitez pas à apporter d’autres documentation et références à partager (livres, revues, fanzines, brochures, posters, etc.).

10h : Lancement de la journée

Intentions de la journée, énoncé des premiers questionnements. Proposition d’entrer en enquête collective par la logique de l’Entrainement mental. Présentation des premières propositions ateliers.

10h45 : Ateliers en parallèle

Des dispositifs et sujets différents seront proposés : lectures croisées, analyse de situations, atelier d’écriture, propositions d’expérimentation performative, etc.

12h15 : Retour en binôme, puis en plénière

Ce sera l’occasion de rendre visible, en s’appuyant sur la logique de l’entrainement mental les matières récoltées dans les ateliers du matin.

13h : Repas partagé. Chacun·e est invité·e à apporter quelque chose à partager (à boire ou à manger) selon ses moyens et possibilités.

14h30 : Organisation collective vers les ateliers de l’après-midi

Ajouts d’ateliers possibles selon les envies et propositions issues des ateliers du matin.

15h : Ateliers en parallèle

16h30 : PAUSE

17h : Retour en binôme puis en plénière

Ce sera l’occasion d’enrichir la mise en visibilité de nos données, des problématiques reformulées, des éléments de contexte servant notre compréhension collective et nos pistes de solutions, s’il en est…

18h : Rangement et départ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.